Le jour où j’ai frôlé la crise de nerfs

On est jeudi. Ma mère ne part que lundi et je suis déjà au bord du burn out !

Je n’en peux plus, je ne dors plus, je suis totalement sur les nerfs.

Entre elle et son hypocrisie glutifiante ou ses plaintes incessantes et mon frère de 18 ans tellement Tanguysé qu’il a la mentalité d’un môme de 16 ans (et encore un môme de 16 ans serait plus débrouillard) je disjoncte.

Dernière en date ? Ma mère qui ne conduit plus parce qu’elle est trop fatiguée (10 ans qu’elle ne travaille plus), trop vieille (58 ans) etc … a décidé d’aller visiter un truc à … 1h30 de route de chez nous ! Ok, non, non je ne pisse pas du tout dans ma culotte à l’idée de lui laisser ma voiture pour 3 heures de route à la campagne (rappelez-vous elle est venue en train).

Verdict : ne me demandez pas ce qu’elle a fait (phare, autoradio) mais mon frère vient de m’appeler (le ton plein de reproche parce que c’est ma voiture donc ma faute) pour me dire qu’ils étaient en panne de batterie.

Ouf, mon mari a laissé des pinces croco dans le coffre, je leur explique donc comment s’en servir en demandant à un gentil pèlerin sur le parking de les aider. J’ai évidemment le droit à 15 soupirs exténués, fatigués et énervés du genre « pffffffffff ouaiiiiii bonnnnnn ooooooooooook on va essayer pffffffffffffff » pour finalement apprendre 5 minutes après que ouf, la voiture a démarré. Dieu est grand !

Bon il est fort probable qu’on en entende parler pendant les 10 prochaines années et qu’au final le résumé de cette journée de balade se résume à « oh la la quelle galère ta voiture » parce que oui, sachez le, quoiqu’il arrive dans la vie de ma mère et mon frère, l’essentiel et le plus important reste le négatif même si ça a duré 5 minutes sur toute une journée.

Voilà, dans 1 heure ils seront de retour et il me reste encore 3 jours complet à tenir. Honnêtement, je ne sais pas comment je vais faire.

Je vous jure que j’essaie de dire « oui, oui » à tout ce qu’elle dit même quand elle regarde la télé et qu’en voyant un reportage elle me sort « oh pfff encore des homos, c’est vraiment la mode on en voit partout » ou alors sur le même thème « non mais franchement cette façon qu’ils ont de s’afficher!!! ».

Je passerais outre les remarques racistes qui pourraient heurter vos chastes oreilles. C’est que Dieu est générosité et amour mais uniquement pour les blancs hétéros hein …

Pardon, pardon, je vous jure que la semaine prochaine je vous ponds un article tout mignon plein de bonne humeur sur le soleil ou mes bébés, juré craché.

Publicités

15 réponses à “Le jour où j’ai frôlé la crise de nerfs

  1. Ma pauvre… bon courage…..
    Allez plus que quelque jours et elle partira…

  2. Gloups je comprends que tu n’en puisses plus. Bon courage hein parce qu’on pourra pas trop te sauver et même tricher en avançant les aiguilles de l’horloge ne fonctionnera pas avec le train du retour…
    Bises

    • Mes anxiolytiques me manquent ! J’avais oublié ce que ça faisait de s’endormir et se réveiller avec des palpitations !! :-/

  3. Ouhla, je comprends que ce soit un peu difficile tout ça. Trop d’un coup… On ne peut donc que te souhaiter que les 3 jours restant passent très très vite. Courage, tu vas savourer le « après » ! Bisous

  4. Tu es une sainte de les accueillir, je ne sais pas comment tu fais. Courage !!!!!

  5. Bon courage. Des boules Quiès ? Bises

    • Pas bête les boules quies ! Quoique c’est elle qui doit en avoir pour ne pas avoir entendu le bip strident de la voiture qui disait « les lumières sont allumées » ! Lumières allumées = batterie vidée … logique non ?

  6. Le blog est aussi un défouloir, tu as raison de poser sur le clavier tout ça 😉 la famille peut être un fardeau parfois. Courage à toi, tu pourras dire que c’est ta B.A de l’année? 😉

  7. Quel personnage!! 1 semaine…. comme dit Damelapin, ce sera ta B.A de l’année, tu seras peut-être canonisée ^^
    Tu vérifieras qu’elle ne t’a pas broyé ton embrayage:! lol

  8. Pingback: Le jour du retour de la mère prodigue | 3 FIV DO pour des jumeaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s