Entre deux

Non, je ne parle pas de l’album de Patrick Bruel (je me fais flipper parfois avec mes références !) mais d’un état général qu’on peut ressentir à J-5 de sa PDS.

C’est exactement ça.

Entre certitude et doute, entre joie et irritation, entre bonne et mauvaise humeur, entre rêves et cauchemars, entre hyperactivité et fainéantise, perpétuellement au bord des larmes.

Je pourrais faire plein de trucs pour m’occuper : faire le ménage, ranger, le linge,  faire la compta du Collectif BAMP mais une force me cloue sur le canapé.

La seule chose que j’arrive à faire tous les 2 jours c’est aller m’occuper de mes poules.

Comme si rester sur mon canapé et ne pas bouger pouvaient améliorer mes chances, comme si il fallait à tout pris éviter de m’occuper l’esprit, comme si je devais focaliser toute mon énergie sur cette possible grossesse.

Pourtant il faut que je me bouge, toute ma famille débarque lundi et la maison est dans un état pathétique.

Ah la la que cette période est cauchemardesque . On cherche des symptômes, on compare avec FIV 1 et 2. Dès que je ne ressens plus rien c’est la panique totale et puis quelques douleurs reviennent et je me sens soulagée. Trop de certitudes, trop de doutes.

La 3ème c’est la bonne. Au fond de moi j’en suis presque convaincue. Je ressens des picotements et des petites douleurs contrairement à ma FIV DO 2 qui fut un véritable fiasco. Alors je m’emballe. Je pense positif, peut être trop positif.

Que se passera-t-il si c’est négatif alors que j’y crois dure comme fer ? Ça me faire peur. Mais je ne veux pas penser à l’échec. Et si rien que d’y penser je faisais pencher la balance ?

Et d’un coup les douleurs s’en vont et tous mes doutes reviennent : n’importe quoi, tu ne ressens rien, tu te fais des films, ça va être négatif, qu’est ce que je vais faire ? Que va-t-on devenir si c’est négatif ? A la 3ème FIV DO française on est bien conscient que les chances qu’on nous en accorde une 4ème sont insignifiantes alors on pense à l’étranger. Mais comment on finance un tel projet quand on touche 1 700 euros à nous 2 sans un centime de côté ?

Entre deux, c’est bien ce que je disais.

Publicités

5 réponses à “Entre deux

  1. Cette période est vraiment difficile. Tu veux y croire, mais pas trop, pour te préserver un peu. Mais à chaque minute, ton corps te fait y penser. Tu te retrouves à comparer chaque symptôme avec ceux des mois précédents tout en te disant qu’il ne faut pas le faire, que les symptômes ne veulent rien dire. L’angoisse !!!!! Je souhaite de tout coeur que celle ci soit la bonne, je croise croise croise. (j’ai un résultat d’IAC le même jour que toi, c’est tendu le jour de Noël quand même!!). Gros bisous

  2. Jtrouve ça vraiment sadique la PDS le 24, je crois que vous êtes 2 ou 3 sur la blogo à être dans ce cas. que te conseiller? On est toutes comme ça. Mais quand tu y crois, lâches toi. SI c’est négatif, tu pleureras suffisamment après, donc essaie de te « délecter » de ces moments où tu te sens enceinte. J’espère sincèrement que tu l’es.

  3. Oui, on devrait former le club des sados de noël ou comment empirer les effets d’une PDS au centuple tout ça parce qu’on l’a fait ce putain de 24 décembre !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s