Week end chargé

Après ma visite chez mon ostéo vendredi matin qui m’a bien ordonné de prendre du repos pendant 3 jours (vous comprendrez plus tard ce petit rappel), on a filé sur Paris en vu de la réunion de samedi avec le Collectif BAMP!

On est arrivé vendredi soir tranquillement avec nos 2 monstres à poils (nos chiens nous suivent partout).

Samedi matin, debout à 7 heures (et on dit que les gens sans enfant ne savent pas se lever tôt! pouah !) pour prendre le transilien de 8h35 puis le métro. Ah nostalgie de crapahuter dans le super couloir au tapis roulant de Montparnasse ! Comme ça me rappelle mes jeunes années où je travaillais dans un cabinet d’Avocats du Boulevard Raspail !! C’est qu’on ne rajeunit pas mes enfants hein ! 😉

Je retrouve donc les DDB du Collectif et on passe la matinée au Quick à organiser la réunion (et à se les peler il faut bien le dire ! Il fait froid chez Quick !). C’est toujours rigolo de rencontrer des personnes qu’on ne connaît pas de visu mais avec qui on communique tous les jours par e-mail, téléphone ou SMS. On se connaît sans se connaître.

Chacune a apporté sa moitié pendant que la mienne dort paisiblement chez mon père. Je me sens un peu seule mais je n’aurais pas imaginé mon chéri toute la journée à parler d’infertilité. Ce n’est pas tabou pour lui, il n’a aucun souci pour en parler mais pour lui c’est la vie, c’est comme ça, il ne comprend parfois pas trop le pourquoi de mon envie de combat perpétuel.

Bref, une matinée trop courte, pas assez de temps pour discuter. On se lève pour aller manger quand on avise une BAMPeuse (Christelle) qui mange là toute seule. Illico on l’embarque avec son sandwich (la pauvre ! lol) et direction un bar de la rue pour manger en vitesse. Merde, il est déjà 13 heures !! 45 minutes pour déjeuner top chrono !

On fini de manger, on file à la salle et déjà une petite foule présente !! Impressionnant sur le coup. On sait qu’on doit être une cinquantaine mais on a toujours l’idée que plein de personnes vont se désister et puis on ne visualise pas ce que ça fait 50 personnes ! Et là bah on visualise bien d’un coup ! Mdr !

On récupère les clés, on organise un peu la salle un peu petite en courant partout chercher les 50 chaises nécessaires pendant que chacun prend le badge à son nom. Ouf, les hommes nous sont d’une grande aide pour la mise en place !

La réunion commence. On arrive à parler de pas mal de chose entre l’origine du collectif, l’association, les problèmes d’argent, les projets qu’on a, le besoin d’aide et de compétence de chacun. On a commencé à 14 heures pour finir à 16h30 mais je n’ai pas vu le temps passer.

Après il y a rangement des chaises pendant que les adhérents viennent vers moi pour devenir de vrais membres BAMP ! Du coup je rate le phénomène ultra rapide qui transforme cette salle pleine de chaise en salle de goûter chaleureuse ! Rien compris la fille plongée dans ses sous !!

Ensuite pour moi c’est pas évident. Je n’ai pas de blog à proprement parler à part celui ci très récent et dont je ne parle pas donc pas lu. Du coup, des groupes se créés parce que le monde des blogs est petit et qu’au fond plein de filles se connaissent déjà « virtuellement ». Quelques pseudos me parlent comme Lutine ou Unelueurdanslavie mais à peine. Encore un peu à l’écart la Tittou, ça ne change pas mais c’est pas grave, c’est pour la bonne cause.

A la fin, il est déjà 18h30 presque 19 heures d’ailleurs. J’ai envie de dire aux filles « à demain » parce que je suis restée sur ma faim. J’ai envie qu’on continue, qu’on reste ensemble, qu’on discute encore de nous, de nos projets, de la journée qui vient de se dérouler. Mais non, il faut se quitter …

Aussitôt commencée, aussitôt terminée cette journée si riche. Trop vite, pas assez longue.

Je reprends le métro, je rate mon train, je poireaute en attendant le suivant.

Arrivée chez mon père on se met à table (ils m’ont attendu, c’est gentil). Ma belle mère me demande, mon mari aussi, je raconte. Pendant ce temps là mon père regarde à droite, à gauche, chahute avec les chiens, chantonne. Il n’aime pas que je parle de mon infertilité et de mon combat. C’est toujours un pincement au coeur pour moi. L’impression de l’avoir déçue ou qu’il culpabilise ou je ne sais quoi.

Je finis par aller me coucher totalement éreintée, les yeux qui brûlent.

Dimanche matin je me lève et le temps de me redresser dans le lit je repense à mon ostéo qui me disait « repos absolu pendant 3 jours ». J’y repense et je comprends que la journée va être difficile. Coincée à nouveau des omoplates jusqu’au cou. Le retour de la mémé à moitié cassée !

Ma soeur et sa famille arrivent pour déjeuner. Un après midi ensemble à regarder mes neveux adorés jouer avec leurs voitures et caresser mes chiens. Petit moment de bonheur à peine gâcher par la douleur persistante et mon immobilité.

Aujourd’hui on est rentré. Ce soir j’ai mon écho pour vérifier que mon endomètre a bien épaissi. La semaine va être lourde de conséquences. Je n’ai pas envie d’y penser (la douleur m’aide bien encore une fois je l’avoue !). Je ne réalise pas trop de toute façon.

Si tout va bien, samedi j’ai mon transfert d’embryon pour ma 3ème FIV DO.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s