Le jour où je reprends mes leçons du début

Les amis de ton mari ne sont pas les tiens.

Les amis de ton mari ne sont pas les tiens.

Les amis de ton mari ne sont pas les tiens.

Alors la prochaine fois arrête de perdre ton temps Tittounett.

Oui, je suis une quiche naïve parfois, je me surprends encore.

On ne m’y reprendra plus avant quelque temps à moins qu’un retournement de situation suite à ce week-end ne survienne dans les jours à venir évidemment.

L’erreur est humaine et l’oubli pardonnable.

Publicités

Le jour où j’ai changé d’adresse

Parce qu’il fallait bien se décider un jour …

Désormais, chez moi c’est ici

 

poule

 

Le jour où il pleut bergère

On a voulu la pluie on l’a !

La bonne nouvelle c’est que mes artichauts (mon voisin m’a filé des plants d’artichauts parce que j’adooooooooooore les artichauts !) ont ressuscité miraculeusement. Oui parce que j’avais un peu tardé à les replanter en fait.

« Instant visualisation de Tittounett versus petite baleine assise en tailleur dans son potager en train de planter ses artichauts »

Malgré l’arrosage régulier pour que les petits prennent racine c’était pas folichon et puis pâque est arrivé et qui dit pâque dit « temps de merde » ! Une semaine de grisaille à réclamer de la vrai pluie pour les terres et nous voilà servi. Résultat bah il fait moche et on ne peut pas sortir – CQFD – mais les artichauts sont passés de 3 survivants à plus de 5 voir 6 ou 7 !! Moi trop contente, moi visualiser moi (doudou en mange mais pas version orgie comme moi) me goinfrer d’artichauts l’année prochaine ! Le bonheur tient à pas grand chose à la campagne !

Pour mes poussins c’est moins drôle mais aux dernières nouvelles ils sont bien protégés par les poules et se portent bien. Evidemment les premiers émois passés on espère vivement que nos poules n’ont pas suivi la mode masculine familiale et nous ont fait des futures poules parce que 3 coqs ça ne va pas être possible. :-/

Les chiens vont bien malgré la jalousie du cocker parce que vous comprenez, sa soeur joue bien moins avec lui depuis qu’il y a la petite copine en pension du coup ça mène à des grognements méchants du cocker sur le terre neuve (bah oui, plus c’est petit plus c’est hargneux). Bref, ça nous promet un mois de mai folklo parce que Monsieur cocker est très rancunier et risque de faire payer ma pepette un bon moment ! Et oui, Mesdames les mamans C1 et fière de l’être, pas besoin d’avoir des marmots pour expérimenter la jalousie et les bagarres !

Notre arche de Noé devrait par ailleurs s’agrandir avec l’arrivée de 2 brebis d’ici la fin de la semaine (oui vous aurez des photos!!). Parce que la campagne c’est bien mais c’est qu’il faut les entretenir les 8 000 m² hein ! Bon, j’ai mis 3 ans à convaincre mon mari mais à force d’habiter au milieu de la foret amazonienne, il a enfin compris que tondu, c’est mieux ! Plus qu’à espérer qu’elles aient un bon appétit ces brebis parce qu’il y a du taf !

Niveau bébés c’est bizarre. Bah oui, bbdedroite a bougé. Avant il était donc à droite (parce que bbdedroite ! ah ah ah) la tête en haut, les pieds en bas et je sentais les coups tout simplement à droite (vous me suivez ?). Sauf que là il a dû se coucher parce que les coups je les sens hyper bas genre juste au dessus du pubis et je trouve ça un peu flippant parce que quand même, merde c’est un peu bas non ?? Bbdegauche en revanche est toujours aussi sage et mignon et je le sens très peu.

Bref, je ferais abstraction d’une copinaute dont les jumelles devaient naître en août et qui vient de les perdre. Instant d’horreur totale à penser à elle, à repenser au pire, à se dire que peut être …. la vie est tellement injuste, on le sait bien mais quand même …

Mon écho c’est vendredi. Éternel moment de stresse bien sûr, encore et toujours. Pffff j’aime pas les échos !

Voilà, en gros tout va bien chez les campagnards. Cet après midi petit thé chez une copine pendant que mon mari va réparer son pc, le 1er mai on déjeune chez mes beaux parents, le 2 mai c’est l’écho et ce week end rien de prévu ! Quoiqu’après 10 jours de pluie à 3 chiens, un peu de ménage peut être ? 😉

Le jour où … version bric à brac

Petit tour d’horizon des dernières nouvelles.

Liberté retrouvée ! Et oui, lundi dernier (férié, de pâque … hum) debout à 6h30 pour ramener ma mère et mon frère à la gare parce que le billet était moins cher et que payer moins cher c’est quand même plus important que de faire lever sa fille enceinte de 5 mois aux aurores en lui faisait faire 60 bornes (de routes de campagne) sachant que bb1&2 ne supportent plus la voiture.

Verdict : mon frère devient ce qu’on a toujours redouté : un sale con. Youpi, oh bonheur, il nous parle comme à des chiens et j’ai failli lui en décoller une à 2 reprises. Beau résultat d’une éducation de victimisation parce que rien n’est sa faute, c’est toujours les autres les méchants et il ne faut pas le contrarier parce que le pauvre n’a quand même pas de chance dans la vie comme sa mère et pas d’argent et patati et patata. Snif, j’en pleurerais …

Ma mère n’a pas eu la patience d’attendre de rentrer chez elle pour se plaindre et a profité de l’oreille attentive de ma pauvre belle mère que j’adore pour jouer à caliméro. Petite anecdote ? Allez, pour le fun. Dès le début elle savait que le samedi soir on ne serait pas là. Une soirée prévue depuis presque 2 mois (donc avant sa venue). 2 amis parisiens de mon mari qui montaient pour une soirée dont un que mon chéri n’avait pas vu depuis 1 ans et demi. Bref, j’ai bien sûr prévenu ma mère dès son arrivée que le samedi d’après au soir on ne serait pas là. Je vous le donne en mille ? Le dimanche matin après la messe (amen) elle a raconté à ma belle mère qu’elle s’était sentie abandonnée et qu’elle avait dû manger les restes … son aplomb me sidère toujours, j’aurais dû la faire dormir dans l’étable, au moins elle aurait eu des raisons de se plaindre.

Bienvenu à l’arche de Noé ! Après 21 jours de couvade, sont arrivés dans notre campagne 2 petits poussins trop mignon choupinet ! Voici la seule photo que j’ai. Il va falloir que j’aille en refaire d’autres :

poussin

Et oui, définitivement on fait tous par 2 : 2 chats, 2 chiens, 2 enfants, 2 poussins !

Oui, ok on a 7 poules c’est plus que 2 😉

On est aussi passé de 2 à 3 chiens. Non, on n’en a pas pris un autre, on garde la chienne de nos amis qui sont partis 10 jours en Espagne.

Vous comprenez maintenant l’allusion à l’arche de Noé ?

arche002

Opération Bimbo ! Après des années à me dire « quand je serais enceinte j’aurais des seins » et un premier trimestre déprimant collé à mon mini 85B tendance A je frôle les 100B et là c’est la grosse déception ! J’aime pas avoir des seins ! Sans déconnez, 20 ans que j’en rêve, j’y arrive et beurk, qu’est ce que c’est désagréable ! My god mais pourquoi personne ne nous dit rien bordel ? Vous aimez avoir des seins vous ? Oui, je sais, je ne suis jamais contente mais 20 ans à me taper des remarques sur mes petits seins je me disais que visiblement c’était top d’en avoir des gros vu que tout le monde se moquait « gentiment » de moi ! Encore de l’intox ça ! Toutes les nanas disent ça parce que ça fait bien d’être une femme avec des seins et que statistiquement les mecs kiffent les gros seins mais au final, avouez ? Il y a encore un paquet de nanas qui n’aime pas ça mais qui ne le disent pas hein ? 😉

Glandouillons ! La glandouille c’est bien, en abuser ça craint. Verdict, je m’ennuie un peu. J’irais bien me balader en ville ou faire les boutiques mais bb1&2 ne supportent plus la voiture mais alors plus du tout donc adieu la grande ville à 30 minutes d’ici. Pâque oblige, le soleil nous a quitté et c’est tout gris tout triste. Adieu mon transat. Heureusement il y a le pc et les séries télé. J’arrive à la dernière saison de Code Quantum (une vieille je suis) qui décidément n’a pas vieilli. Vivement cet été (que je me plaigne de la chaleur ! mdr).

BB1&2 : no news pour l’instant. Prochaine écho le 2 mai donc dans une semaine. Dernières nouvelles interne de mon petit corps de moi : col fermé, bidon bien dur qui affiche complet, bb de droite remuant, bb de gauche plutôt sage. Je les sens très peu mais vu que je ne fais pas grand chose c’est un peu normal. Apparence très correcte pour un 5ème mois d’une grossesse gémellaire. Assez fière de ma ligne et de mon appétit normal qui m’aide beaucoup à devenir une grosse vache mais de façon progressive. + 7 kg au compteur malgré tout. Ouf j’étais partie avec pas mal d’avance (1m78 pour 64 kg), ça aide.

Nouvelle idée reçue : Out les chouchoutage de rigueur que tout le monde vous raconte et qui favoriserait le baby blues du « je ne suis plus enceinte personne ne s’intéresse à moi ». Pas de risque pour l’instant par ici ! Amis ou famille ne bronchent pas. JE mets la table, JE fais à manger, JE JE JE et tout le monde reste assis. Supermarché idem : à la campagne pas de caisse prioritaire à moins de demander à l’accueil et tout le monde vous ignore allègrement et vous laisse faire la queue sans état d’âme. Le leitmotiv ressemble plus à « c’est pas une maladie » qu’à « assied toi j’y vais ». Soit, il est vrai que ce n’est pas une maladie mais bon si les grossesses gémellaires sont dites à risque et qu’on est suivi tous les 15 jours c’est peut être qu’il y a une raison (quoique non, ça doit être pour creuser le trou de la sécu voyons). Bon bah au moins l’avantage c’est qu’après l’accouchement je ne trouverais pas beaucoup de changement !

Paperasses et compagnie ! Plein de trucs à faire : prendre rendez-vous avec la CAF, envoyer des documents à l’agent immobilier pour qu’il chiffre mon appart/boulet de Paris que je rêve de vendre en enterrant les locataires dans les fondations, une vieille facture à payer qui traîne, 3 000 euros à trouver pour installer une VMI dans ce putain d’appart de Paris que je finis par maudire. Je reporte, je procrastine encore et toujours. Pffff bouge toi Tittounett ça craint quand même.

Voili voilou c’était le point du jour !

Le jour où la nature s’est trompée

J’ai mis du temps à écrire cet article ou du moins j’ai mis du temps à me décider à l’écrire.

Encore et toujours, je lis et j’écoute les gens. Encore et toujours je ne m’y retrouve pas du tout. A l’ouest rien de nouveau.

A force je me dis tout de même que ce n’est pas possible, que je ne suis pas la seule au monde à penser comme ça (sinon il faut m’encadrer !) alors tant pis, je vais encore faire crier dans les chaumières et faire des outrées qui penseront que je ne me rends pas compte de ma chance, que je suis une future mère indigne et j’en passe.

Moi je me dis juste que la nature s’est trompée et qu’il y a eu erreur à la base. J’aurais dû être fertile parce que visiblement je suis faite pour être enceinte. J’ai l’impression de l’avoir déjà été et que ça va durer toute la vie (ouai la chute va être rude).

Depuis le début je suis une pub ambulante pour la grossesse : non je ne vomis pas, non je n’ai pas les seins de Pamela Anderson, non je n’ai pas de remontées acides, non je n’ai pas mal au dos, non, non et non merci tout va bien.

Je continue à lire et j’écoute et je pense à une copinaute que j’ai vexé alors que je me moquais plus de moi que d’elle dans l’histoire et j’en suis désolée.

Parce qu’après les symptômes de grossesse que je n’ai jamais eu, on arrive aux réflexions sur les bébés et la première des premières c’est bien sûr « alors tu les sens bouger ? ».

Des jours, des semaines et même des années soyons franche, qu’on entend que c’est comme des bulles, comme des ailes de papillons ou autre superbe expression qui sont rentrées dans le vocabulaire usuel et que j’attendais avec impatience de ressentir.

Encore et toujours bercées de ces idées reçues mais vécues visiblement par 99,9% des nanas enceintes.

Sauf que, je vous le donne en mille ? Bah non, désolée, même en cherchant bien, pas de papillons, pigeons ou autres volatiles dans mon ventre.

Non, moi j’avais l’impression d’avoir des flatulences (et ouai !) et obnubilée par tous ces jolis propos, je me disais que non, c’était mes intestins parce que ça, franchement, ça ne ressemble à rien de ce que j’ai pu lire ou entendre.

Jusqu’à hier soir ou visiblement c’était soirée disco dans mon utérus et là pas de doute, ce que je ressens depuis 15 jours c’est bien mes bébés et oui ça ressemble tout simplement à des flatulences pour moi ou en plus simple à des bébés qui donneraient des coups dans mon bide.

Je suis sûrement trop terre à terre ou rationnelle ou je ne sais quoi mais n’empêche que ces expressions si belles les unes que les autres m’ont empêché de sentir mes bébés du coup je me dis que non, c’est pas possible, je ne suis pas la seule au monde à penser comme ça et qu’au fond, peut être que certaines nanas dans les 99,9% le ressentent aussi comme ça mais pour ne pas choquer elles reprennent les expressions usuelles parce que c’est plus romantique ou que ça fait quand même mieux que de dire que ça fait comme un début de gastro. Ouai, là vraiment c’est pas très glamour.

D’où cet article qui va en faire hurler certaines mais qui, j’espère, feront que d’autres se sentiront moins seules.

Donc oui, je sens mes bébés même si je dis à tout le monde que non parce qu’on me regarde avec des yeux de merlans frits qui m’horripile. Non, je n’ai pas versé ma larme, oui ça me fait rigoler à chaque fois désormais de sentir que ça gigote et si, je ressens des émotions je vous assure mais seulement différentes parce que visiblement je suis un peu différente.

Bien sûr ça ne date pas d’hier et j’ai fait 2 ans de thérapie pour comprendre que la différence n’est pas une tare et qu’on n’est pas obligé de faire semblant d’être quelqu’un d’autre en rentrant dans le rang pour être appréciée et aimée. D’ailleurs je rêve de retrouver un budget (c’est pas pour tout de suite je sais) pour en recommencer une parce que je sens bien que mes vieux démons reviennent par moment même si je me fais violence pour être moi.

Je suis un peu cash, un peu brut, je manque très sérieusement de tact mais au moins je suis franche et même si je ne pense pas comme tout le monde ce n’est pas pour autant que je suis moins heureuse, que je me rends moins compte ou que je serais une mauvaise mère (bah oui, à force de se sentir la seule à penser d’une façon, on se pose des questions).

Voilà, je sens mes bébés bouger et ça ressemble à des flatulences !

chat-sourire

Le jour où j’ai frôlé la crise de nerfs

On est jeudi. Ma mère ne part que lundi et je suis déjà au bord du burn out !

Je n’en peux plus, je ne dors plus, je suis totalement sur les nerfs.

Entre elle et son hypocrisie glutifiante ou ses plaintes incessantes et mon frère de 18 ans tellement Tanguysé qu’il a la mentalité d’un môme de 16 ans (et encore un môme de 16 ans serait plus débrouillard) je disjoncte.

Dernière en date ? Ma mère qui ne conduit plus parce qu’elle est trop fatiguée (10 ans qu’elle ne travaille plus), trop vieille (58 ans) etc … a décidé d’aller visiter un truc à … 1h30 de route de chez nous ! Ok, non, non je ne pisse pas du tout dans ma culotte à l’idée de lui laisser ma voiture pour 3 heures de route à la campagne (rappelez-vous elle est venue en train).

Verdict : ne me demandez pas ce qu’elle a fait (phare, autoradio) mais mon frère vient de m’appeler (le ton plein de reproche parce que c’est ma voiture donc ma faute) pour me dire qu’ils étaient en panne de batterie.

Ouf, mon mari a laissé des pinces croco dans le coffre, je leur explique donc comment s’en servir en demandant à un gentil pèlerin sur le parking de les aider. J’ai évidemment le droit à 15 soupirs exténués, fatigués et énervés du genre « pffffffffff ouaiiiiii bonnnnnn ooooooooooook on va essayer pffffffffffffff » pour finalement apprendre 5 minutes après que ouf, la voiture a démarré. Dieu est grand !

Bon il est fort probable qu’on en entende parler pendant les 10 prochaines années et qu’au final le résumé de cette journée de balade se résume à « oh la la quelle galère ta voiture » parce que oui, sachez le, quoiqu’il arrive dans la vie de ma mère et mon frère, l’essentiel et le plus important reste le négatif même si ça a duré 5 minutes sur toute une journée.

Voilà, dans 1 heure ils seront de retour et il me reste encore 3 jours complet à tenir. Honnêtement, je ne sais pas comment je vais faire.

Je vous jure que j’essaie de dire « oui, oui » à tout ce qu’elle dit même quand elle regarde la télé et qu’en voyant un reportage elle me sort « oh pfff encore des homos, c’est vraiment la mode on en voit partout » ou alors sur le même thème « non mais franchement cette façon qu’ils ont de s’afficher!!! ».

Je passerais outre les remarques racistes qui pourraient heurter vos chastes oreilles. C’est que Dieu est générosité et amour mais uniquement pour les blancs hétéros hein …

Pardon, pardon, je vous jure que la semaine prochaine je vous ponds un article tout mignon plein de bonne humeur sur le soleil ou mes bébés, juré craché.

Le jour où elle arriva

H-2

Avant quoi allez-vous me demander ?

Avant les 6 jours les plus longs du monde (sauf l’après FIV, sauf le 1er trimestre de la grossesse … bon ok les 6 jours les presque plus longs du monde).

Et ouai parce que dans 2 heures ma mère débarque.

Et le pire c’est qu’elle reste une semaine !!

who-s-hungry

Déjà 2 jours que j’en ai des insomnies et des palpitations.

Oh la la mais comment je vais faire pour endurer ça ?? En plus je ne peux pas picoler ni fumer !!!

Bon, heureusement ma belle mère m’a promis de la prendre au moins un après midi et même de la traîner aux messes de Pâques (je vous avais dit que ma mère a viré cul béni sur le tard ??).

Mon mari blinde son agenda pour fuir le plus loin et le plus souvent possible mais moi je suis coincée ici !

6 jours berdol !! 6 JOURS !!

6 jours d’hypocrisie alors qu’elle me traite de tous les noms derrière mon dos depuis 5 ans, 6 jours de dieu par ci et dieu par là et mes cours de caté et amen, 6 jours à l’entendre me parler de ses problèmes d’argent alors que dans 6 mois on vivra avec 1 700 euros par mois à 4 mais si j’étais une gentille fille je les lui donnerais nos 1 700 euros, quelle garce je fais, elle a raison de dire à tout le monde que je suis une pourriture.

Bon je vais lui proposer de lui laisser la voiture pour qu’elle aille se balader mais à 10 contre 1 je vais avoir droit à « non je n’ai pas de sous » et « oh non tu sais je ne suis plus capable de conduire » – non, non, elle n’a pas 90 ans ma mère mais 58 ans. Ma belle mère qui a 70 ans passés est plus sympa, cool et dynamique c’est vous dire …

Je survivrais mais cette semaine va être d’une longueur atroce …

J’espère que dieu m’aidera à la supporter ! MDR !